Châteauneuf-les-Martigues – Dany Philip, itinéraire d’un désaccorps

Posté le 4 décembre 2016 | Commentaires fermés

Si j’ai volontairement repris le titre du premier livre de Dany pour mon article, c’est parce que rien ne pouvait mieux résumer sa vie que cette phrase lourde de sens. Une vie faite de rêves et de désillusions, entre amour maternel et brimades paternelles, entre désir de vivre et envie d’en finir. Une vie difficile à raconter, un sujet que certains considèrent encore aujourd’hui comme tabou ou immoral, une cicatrice jamais vraiment refermée. Car celle qui s’appelle – enfin -  Dany aujourd’hui est née Eric il y a 56 ans de cela, une époque pourtant pas si lointaine ou cette différence restait secrète, honteuse et incomprise. «Dès l’âge de 7 ans, j’ai eu comme une prémonition, j’ai senti que quelque chose n’allait pas en moi, j’étais très proche de ma mère et je jouais à des jeux de fille» se souvient Dany. Au fil des années, ce sentiment d’être un étranger dans son corps ne fera que s’amplifier, lui attirant les brimades d’un père sicilien qui le voyait maçon alors qu’il voulait être coiffeur, ce qu’il réalisera plus tard en entrant chez Carita à Marseille à l’âge de 18 ans.

A cette époque, Eric porte des robes, se maquille, s’assume déjà en femme et commence des traitements hormonaux couteux, menant par ailleurs une double vie entre son travail de coiffeur le jour et la prostitution la nuit, découverte au contact d’une amie coiffeuse.

Aujourd’hui, après bien des épreuves, Eric a subi il y a 4 ans l’opération faisant définitivement de lui une femme, un transsexuel comme il est d’usage de dire, et porte enfin officiellement le nom de Dany. «Beaucoup d’amis et de membres de ma famille m’ont tourné le dos, mais c’était sans compter sur l’amour inconditionnel de ma mère, de mon frère et de ma sœur. Aujourd’hui à 56 ans je suis enfin épanouie, bien dans mon corps, je suis enfin moi» confie-t-elle assumant totalement son passé.

C’est cette histoire qu’elle raconte sans détours, un peu comme une thérapie, dans ce livre édité en 2011 par Lucien Tanguy, rencontré un jour lors d’un vide-grenier. «Ce livre raconte ma vie depuis mon enfance jusqu’à ma première transformation, avec toutes les brimades et la maltraitance que j’ai dues subir. Quand il est sorti, beaucoup de personnes sont venues me demander pardon, comprenant enfin ce que fut ma souffrance. Il a même du être réédité» nous confie Dany.

Trois autres volumes lui ont depuis succédé : Corps à vendre qui raconte sa vie de prostituée, La vie en suspens relatant la période ou elle était dans l’incertitude de l’opération, et Enfin moi dont le contenu se résume dans le titre. Un cinquième ouvrage est actuellement en cours d’écriture dont le titre est déjà choisi : Ma vérité.

Pour vous les procurer, dany.philip@hotmail.fr ou 06 67 08 00 50

 

« Sausset-les-Pins – Stopper la prolifération des chats errants
Gignac-la-Nerthe – Maladie de Lesch Nyan : le combat de Michèle »