Le Rove : Scrabble

Posté le 6 avril 2017 | Commentaires fermés

Scrabble, des parties acharnées au Rove

Le scrabble est un des loisirs préférés des français. Jeu d’esprit, sport cérébral par excellence, il est fort pratiqué que ce soit en famille, entre amis, à la maison ou dans des clubs. Au Rove, l’Association Culturelle Bérard offre des rendez-vous bi-hebdomadaires (les lundis et vendredis à 14h, salle Jean Mennesson, parking de l’église du Rove) pour ces passionnés de la construction de mots. Si la formule dite «classique» est connue de tous, c’est en scrabble «duplicate» que se déroulent les parties au sein de l’association, suivant les règles édictées par la Fédération Française de Scrabble.

«Ici, le facteur chance n’existe plus. Chacun dispose de son propre jeu» explique Marc Aubertin, arbitre et animateur des séances, qui fut en son temps un des 10 premiers licenciés de la Fédération Française de Scrabble. L’arbitre effectue le 1er tirage composé de 7 lettres. C’est sur ce tirage commun que tous les scrabbleurs vont rechercher le meilleur score possible (le « top », en langage du jeu). Trois minutes de réflexion au bout desquelles le joueur rend un bulletin où il a inscrit le fruit de sa recherche. Il marquera donc les points de la solution qu’il a trouvée. C’est le «top» possible, donné par l’ordinateur, qui est retenu par l’arbitre, inscrit sur le tableau général et que tous les joueurs vont placer sur leur grille «et si plusieurs solutions sont possibles, je choisis celle qui privilégie l’intérêt de la partie» précise l’animateur. Le dictionnaire de référence est l’Officiel du Scrabble, le logiciel utilisé pour l’arbitrage assurant que les «tops» retenus ne sont pas améliorables.

On poursuit avec le second tirage, qui sera composé du reliquat du coup précédent complété à 7 lettres. A nouveau, le chronomètre est lancé pour 3 minutes avec un bulletin  rendu, et ainsi de suite, jusqu’à épuisement de toutes les voyelles ou consonnes. Le vainqueur sera celui  qui aura obtenu le meilleur total général.

Ici, pas de stratégie, le seul objectif est la recherche du meilleur score sur chaque coup. Les lettres «chères» ( J, Q, K, W, X, Y, Z) sont soit attendues soit… redoutées selon la tournure de la partie, les espoirs ou les craintes !

La conjugaison, les anagrammes, les combinaisons n’ont plus de secrets (ou…presque !) pour ces mordus du jeu. Une chose est sûre, les neurones sont à la fête et la cordialité toujours bien présente….

« Châteuneuf-les-Martigues
Gignac-la-Nerthe : Garden Lab »