Martigues : les goélands

Posté le 6 avril 2017 | Commentaires fermés

Limiter la prolifération des goélands

La ville de Martigues veille à assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique dans sa commune. Une mission polyvalente qui revêt une place importante dans l’action municipale et la conduit à intervenir dans des domaines très divers afin d’assurer à ses habitants le meilleurs cadre de vie. De par sa position géographique, l’architecture de ses bâtiments, et l’opportunité de trouver de la nourriture facilement, Martigues est devenue une ville colonisée par les goélands leucophées, plus communément appelés «gabians». Si, dans les années 1990, les nuisances induites par cet oiseau étaient principalement des salissures et des gênes sonores, elles se sont à présent diversifiées : dégradations de toitures, survols d’intimidation, agressivité… la population de goélands s’est par ailleurs fortement accrue.

Face à ce constat, la ville de Martigues a saisi en décembre 2015 Mr le Préfet des Bouches-du-Rhône afin d’obtenir la permission de pratiquer des stérilisations sur les œufs de goélands, permission accordée par Arrêté Préfectoral du 21 mars 2016 délivrant à Mr le Maire jusqu’au 31 décembre 2018 une autorisation visant à réduire les nuisances provoquées par ces volatiles et à limiter leur prolifération.

 

L’année 2017 lance la phase opérationnelle de cette campagne, qui a débuté courant mars dès les premières nidifications sur les bâtiments et équipements communaux. L’objectif de ce projet, porté par le service «Allo Martigues» en partenariat avec la direction des Sports, le service Patrimoine et le service des Cimetières n’étant pas de les éradiquer, mais de contrôler leur prolifération pour limiter les gênes occasionnées.

Ainsi, certains agents municipaux volontaires ayant été formés pour effectuer cette mission bien spécifique procèderont en 2 ou 3 fois au badigeonnage des œufs d’un produit qui les solidifient, empêchant les éclosions. Par cette méthode réglementaire, préconisée par la Ligue Pour les Oiseaux (L.P.O.), le goéland continue de couver, le temps de se rendre compte que l’œuf est stérile, engendrant par la suite un abandon du site.

D’autre part, la ville de Martigues propose également une convention permettant aux délégataires (établissements publics, bailleurs…) de bénéficier de l’autorisation qui lui a été accordée pour la pratique des stérilisations. Le délégataire devra organiser, sur le bâtiment dont il est gestionnaire, la mise en place de cette campagne.

 

Par ailleurs, la municipalité invite fortement les martégaux à suivre les recommandations suivantes : ne pas nourrir pas les oiseaux, conserver les déchets dans des sacs et des conteneurs fermés et ne les sortir que qu’aux horaires de collecte (19h-22h), maintenir les toits et terrasses propres, laisser les œufs en place, signaler les nids mais ne pas les détruire, protéger les toits avant la nidification (filets, pics…).

 

« Martigues : le skate park
Calanques n°38 Octobre / Novembre 2017 »